puce Les netbooks, c’est fini !
Ajouté le 24/07/2011 à 20:14 par Chupweb. Partager: Partager sur twitter 3708 vues - nb_commentaires

Je possède actuellement deux netbooks, un Acer Aspire One, et un Asus 1201NL. Le premier étant un modèle 8.9 pouces avec tout ce qu’il y a de plus classique dans un netbook. Un processeur de la série Atom mono-cœur à 1.6 Ghz, 1 Go de RAM, et un chipset vidéo intégré. Le second, est une machine un peu plus puissante dotée du même processeur Atom, mais cette fois-ci équipé du chipset vidéo nVidia ION, censé être plus rapide et permettre des utilisations multimédia plus lourdes que les chipsets intégrés comme le 945GMA d’Intel.

Acer Aspire One

L'asus 1201NL

Lorsque j’ai acheté la première machine je me disais qu’elle pourrait me servir à prendre des notes, à surfer sur internet et à envoyer des emails. C’est d’ailleurs les utilisations supposées de telles machines. Etant lente et surtout étant à genoux dès la première sollicitation lourde en calcul, je me suis dit que je pourrais peut-être combler la lacune de cette machine en achetant deux ans plus tard un autre netbook. Pour ce deuxième achat je me suis dit que je pourrais monter un peu en gamme, et j’ai donc décidé de prendre un modèle 12 pouces de chez Asus. Il est donc équipé du même processeur Atom N270 que le premier Netbook, mais pour pouvoir lire des vidéos en haute définition, j’ai opté pour le chipset ION. La résolution de l’écran est également un poil plus importante que sur la première machine, qui était de 1024x600. Sur l’Asus, elle est de 1366x768.

C’est mieux notamment pour visualiser des pages web ou faire de la bureautique, mais le problème est que le chipset ne tient pas la charge ! Avec tant de pixels à gérer, la moindre utilisation supposée fonctionner de manière fluide est un cauchemar. D’ailleurs, ne vous y trompez pas, les publicités pour le chipset ION mentionnent la possibilité de lire de la HD 1080p avec un Atom N270, il n’en est rien. Oh bien sûr, avec VLC, un lecteur léger, il est possible d’avoir quelques secondes de film fluides sur 1h30, mais dès lors que vous lisez du 1080p sur Youtube par exemple, le lecteur flash est trop lourd et la machine n’est vraiment pas assez puissante. Pourtant, tous les pilotes sont à jour, et tous les programmes qui se lancent automatiquement au démarrage (insupportable d’ailleurs…), sont désactivés.

Je me suis juré de ne plus racheter de Netbook, même si ils présentent des caractéristiques intéressantes pour certains, comme l’autonomie ou des connectivités innovantes. C’est fini. J’estime avoir assez fait les frais avec ce genre de machine. N’espérez pas surfer sur internet de façon fluide non plus, même si c’est censé être l’usage premier qui en est fait. Un processeur cadencé à 1.6Ghz n’est vraiment pas suffisant, les pages mettent un temps infini à se charger même avec un navigateur léger comme Chrome 11. Descendre jusqu’en bas d’une page web se fait de manière saccader, et dès lors qu’il y a un peu de javascript ou autres, c’est tout simplement inutilisable. La différence est d’autant plus flagrante lorsque l’on vient d’une machine de bureau beaucoup plus puissante. Je veux bien croire que certaines personnes n’aient pas vraiment les moyens d’acheter quelque chose de plus puissant, mais quand même, il faut dire que les prix de ces petites machines n’ont pas vraiment baissés, loin de là… La plupart du temps, ils ont augmenté du fait de l’ajout de fonctionnalités débiles et/ou inutiles, ou d’aspects esthétiques discutables. C’est par exemple Asus, qui avait sorti une version Ferrari, ou d’autres avec des coques recouvertes de cuir, allongeant par la même occasion la facture. Certaines de ces machines valent plus de 400 euros ! Mon deuxième netbook m’a couté près de 350 euros tout de même, c’est beaucoup, surtout que pour ce prix on a des machines avec des écrans de 15 pouces aujourd’hui. Ce ne sont certes pas des foudres de guerre non plus, mais bien souvent les processeurs sont beaucoup plus rapides et au moins la taille de la dalle d’affichage est acceptable…

Le prix était peut-être ce qui pouvait décider quelqu’un à acheter un netbook, mais aujourd’hui, j’ai du mal à voir pourquoi cette même personne le voudrait toujours… Car soyons honnêtes, beaucoup de choses ne vont pas. Si l’on résume, les processeurs sont affreusement lents, la Ram par défaut est vraiment insuffisante, les chipsets graphiques jouent le rôle de figurants, et leur affichage laisse à désirer. Et encore, c’est sans compter que de toute façon, les haut-parleurs seront tout autant inutiles du fait de leur piètre qualité de son et de leur non-puissance. Achetez une vraie machine ! C’est mon conseil. Pour ma part j’ai fait deux erreurs, je n’en ferais pas trois.

Pour que je me décide à racheter une de ces petites machines, il faudrait que les composants évoluent radicalement, ce que l’on commence à voir apparaitre, avec l’intégration quasi-systématique de puce Atom à double-cœur par exemple, mais ces modèles sont encore loin de l’entrée de gamme à 220 euros, et pour le prix auquel elles sont proposées, je préfèrerais personnellement attendre et investir un peu plus. En attendant, voici quelques alternatives aux Netbooks. Ce sont quelques PC premiers prix trouvés sur le net, avec souvent des capacités matérielles plus intéressantes que les netbooks.

http://www.cdiscount.com/informatique/ordinateurs-pc-portables/acer-emachines-e528-922g25mn-webcam/f-107092201-bune528922g25.html

http://www.cdiscount.com/informatique/ordinateurs-pc-portables/samsung-rv510-i7p-351/f-1070923-nprv510a05fr.html

http://www.cdiscount.com/informatique/ordinateurs-pc-portables/hp-pavilion-g6-1025sf/f-1070923-lr453ea.html

 

Me suivez-vous déjà sur Twitter?


* Vous pourriez aimer...

Commentaires